RANARISON Tsilavo gérant fondateur de NEXTHOPE a fait emprisonner 5 mois son patron Solo pour abus des biens des sociaux. Bizarrement, le commissaire aux comptes et WESTCON AFRICA COMSTOR refusent de donner les attestations nécessaires à la défense de Solo condamner à 2 ans de prison avec sursis et 1 milliard 500 millions d’Ariary de dommages et intérêts à payer à RANARISON Tsilavo

Une intrusion informatique et écoute téléphonique dans la société CONNECTIC en octobre 2012, effectués par des salariés grevistes de la société CONNECTIC qui travaillent maintenant dans la société NEXTHOPE, qui finissent mal pour le plaignant, Solo, leur patron.

Le Cabinet RAZANANIRINA est le commissaire aux comptes de la société CONNECTIC en 2011 et la société WESTCON AFRICA COMSTOR a vendu des équipements informatiques de marque CISCO SYSTEMS avec comme adresse de facturation EMERGENT en France et adresse de livraison CONNECTIC Madagascar c/o Midex (Midex est le transitaire de la société EMERGENT qui gère l’envoi des marchandises à Madagascar).

Ces deux entreprises connaissent très bien Solo et RANARISON Tsilavo. Et actuellement, on leur demande d’établir une attestation permettant de démontrer que RANARISON Tsilavo n’a fait que mentir dans sa plainte avec demande d’arrestation déposée le 20 juillet 2015et qui a valu à Solo un séjour en prison de cinq mois à Antanimora le jour de son départ en France le 29 juillet 2015.

Au départ , on a pensé que les demandes d’attestation ne sont  qu’une simple formalité. On a donc transmis à ces deux entités toutes les preuves et les pièces nécessaires pour facilité leur tâche. Mais avec le temps et le refus de ces deux entités de délivrer les attestations, on a décidé de faire une large diffusion, avec les preuves et les pièces qu’on a déjà transmises au Cabinet RAZANANIRINA et à la société WESTCON AFRICA COMSTOR pour prouver leur peu d’entrain à prouver que les faits relatés par Solo sont véridiques et pour aider égaler nos conseils à consulter à distance le dossier complet.

  • On a demandé au Cabinet RAZANANIRINA, depuis le mois de novembre 2015, de transmettre une copie du rapport des commissaires aux comptes sur les comptes annuels de 2011 de la société CONNECTIC. Une réunion s’est tenue en septembre 2016 au Cabinet RAZANANIRINA : on attend toujours une copie du rapport des commissaires aux comptes sur les comptes annuels de 2011 de la société CONNECTIC de la part du Cabinet RAZANANIRINA. On a déjà transmis au Cabinet RAZANANIRINA une copie certifiée conforme par la commune d’Ambanidia Antananarivo dans le cabinet où le cabinet a égaré le rapport du commissaire aux comptes 2011 de la société CONNECTIC,
  • On a sollicité également à la société WESTCON AFRICA COMSTOR de certifier que les factures qui ont émises par WESTCON AFRICA COMSTOR proviennent de cette société et que l’adresse de facturation est bien EMERGENT (France) et l’adresse de livraison CONNECTIC Madagascar C/0 Midex France (le transitaire de EMERGENT et de CONNECTIC). Le directeur de WESTCON AFRICA COMSTOR répond qu’il n’est pas tenu de répondre. C’est normal car WESTCON AFRICA COMSTOR est le fournisseur principal de la société NEXTHOPE.

C’est tout de même inquiétant que dans une affaire où le dirigeant d’un client du Cabinet RAZANANIRINA et de la société WESTCON AFRICA COMSTOR a déjà passé 5 mois en prison et a été condamné à  2 ans de prison avec sursis et à payer 1 milliard 500 millions d’Ariary de dommages et intérêts à RANARISON Tsilavo ancien directeur exécutif de CONNECTIC jusqu’en septembre 2012 et gérant fondateur de NEXTHOPE depuis novembre 2012, ces deux sociétés ne transmettent pas les documents demandés par Solo.

CONNECTIC  a remplacé ROVATECH Info en 2006 pour avoir une visibilité internationale sur l’activité de mise en place des infrastructures réseau à Madagascar que Solo a initié sur Madagascar. Vivant en France, il n’est qu’une fois toutes les quatre semaines sur Madagascar.

Les preuves mises en ligne ont été déjà déposées au sein de la chaîne pénale à Madagascar  pour que chacun puisse consulter le dossier complet et ont été également transmis au Président de l’ordre des experts comptables et financiers de Madagascar, au Cabinet RAZANANIRINA, commissaire aux comptes de la société CONNECTIC en 2011 ainsi qu’à la société WESTCON AFRICA COMSTOR chez qui la société CONNECTIC ont acheté des équipement de marque CISCO SYSTEMS.

Une première victoire de cette stratégie de médiatisation est que la Cour Suprême de Madagascar a requis un pourvoi dans l’intérêt de la loi le 20 septembre 2016, la veille de la vente aux enchères des biens immobiliers de Solo. Les arguments de la Cour suprême de Madagascar dans sa requête met à mal la tactique de RANARISON Tsilavo pour mettre à l’état de nuire le plus rapidement possible son ancien patron solo en le mettant en détention à Antanimora le jour de son départ en France le 29 juillet 2015 pour cinq mois pour qu’il ne puisse pas se défendre.

Les équipes de défense et de soutien de Solo on rédigé plusieurs sites web selon leur degré d’appréhension du dossier qui leur a été soumis mais avec les même preuves.

Solo est un diplômé d’expertise comptable (France, 1989) et a la double nationalité franco-malgache. La société CONNECTIC est malgache, la société EMERGENT XXX est française. Le décor est planté, pour le combat qui va être mené par toute l’équipe de défense.

Le site www.madagasikara.net va se structurer en différents dossiers qui va expliquer les manœuvres de RANARISON Tsilavo pour dépouiller Solo  et pour montrer aussi que les attestations du Cabinet RAZANANIRINA et de la société WESTCON AFRICA COMSTOR sont importantes dans ce dossier.

  • dossier 30 : RANARISON Tsilavo a montré un faux rapport de commissaire aux comptes au parquet et au juge d’instruction pour rendre crédible sa plainte avec demande d’arrestation appuyée par le Procureur Général de la Cour d’appel d’Antananarivo.
    On a demandé au Cabinet RAZANANIRINA qui a certifié les comptes de CONNECTIC en 2011 de communiquer le rapport qu’il a établi. On a fait la demande depuis le mois de novembre 2015,
    On a également demandé au Président de l’ordre des experts comptables et financiers de Madagascar d’effectuer le nécessaire puisque le Cabinet RAZANANIRINA est membre de de l’ordre des experts comptables et financiers de Madagascar.
  • dossier 31 : RANARISON a accusé réception par un e-mail daté du 24 avril 2012, ledit mail authentifié par des huissiers tant en France qu’à Madagascar, avoir reçu des matériels provenant de Solo et de la société EMERGENT pour une valeur de $1.361.121,68 et  297.032,98 Euros soit un total de 3.924.041.500 Ariary de matériels envoyés par Solo (dossier 31-1).
    La société EMERGENT a également envoyé à CONNECTIC des produits achetés chez WESTCON AFRICA COMSTOR. Ces produits ont comme adresse de facturation EMERGENT et comme adresse de livraison CONNECTIC. Ces achats s’élèvent à $1.288.099,70 (dosier 31-2)
    Solo et la société EMERGENT ont donc envoyé à Madagascar $ 2 649 221,38 et 297 032,98 euros, soit l’équivalent de 6 819 019 814 Ariary à comparer au montant des virements internationaux de 3 663 933 565,79 envoyer par CONNECTIC à EMERGENT objet de la plainte avec demande d’arrestation,
  • dossier 32 : EMERGENT a acheté les produits CISCO SYSTEMS chez WESTCON AFRICA COMSTOR distributeur agréé CISCO SYSTEMS
  • dossier 35 : les trois premiers virements internationaux effectués par CONNECTIC à la société française EMERGENT concernent une commande de produits CISCO  achetés chez WESTCON Africa COMSTOR et livrés à la banque BMOI. C’est ce qu’on appelle le cynisme, puisque RANARISON Tsilavo a demandé le 3 novembre 2013 à la société CISCO une demande de confirmation de trois factures et a fait joindre dans sa plainte pour abus des biens sociaux le montant des virements concernant les trois factures
    Les preuves montrent que les virements internationaux ont une contre partie.