Le malgache Ahmad Ahmad président de la CAF arrêté à Paris – La gazette DGI du 7 juin 2019

Dans sa plainte avec demande d’arrestation du 20 juillet 2015, M. RANARISON Tsilavo affirme :

C’est comme une traînée de poudre que la nouvelle est parvenue hier dans la capitale, notamment dans le milieu footballistique : Ahmad est arrêté. D’après les dépêches, des éléments de l’Office central de la lutte contre la corruption et des infractions financières et fiscales français l’ont arraisonné à son hôtel à Paris dans la matinée. Aucun détail n’a été donné à l’heure où nous mettons sur presse, mais vraisemblablement le motif de son arrestation serait lié à une affaire de corruption.

La seule explication donnée par les confrères est une rupture unilatérale de contrat  passée préalablement avec la marque Puma, l’équipementier allemand. Dans le cadre de la Chan 2018, la CAF aurait passé commande auprès de la marque Puma pour le déroulement de la compétition (ballons, chaussures, maillots des arbitres…). Toutefois, l’organisation a annulé la commande pour se fournir les produits de la même marque allemande chez Tactical Steel qui n’a rien à voir avec le football car spécialisée dans les appareils de musculation (artère, poids…). D’après la presse, cette pratique a coûté à la CAF 830.000 dollars supplémentaires. La plainte qui est probablement sortie en interne soupçonne une surfacturation qui cacherait des pots-de-vin. Tout ceci sera confirmé ou non par les enquêteurs.

On se souvient que le mois dernier le secrétaire général de la CAF l’Egyptien Amr Fahmy a accusé Ahmad de malversation telle que l’achat de voitures de 400.000 dollars ainsi que des faits d’harcèlement sexuel contre une demi-douzaine du personnel féminin qui travaille au siège de la CAF au Caire (Egypte). On ne connaît pas la suite de cette accusation, mais il se peut qu’elle ait déclenché cette enquête à Paris.

On se souvient également qu’Ahmad était cité dans l’affaire qui a conduit à l’expulsion du président de la FIFA Sepp Blatter et Michel Platini. On les avait accusés de corruption pour l’attribution de la Coupe du monde de football de 2022 au Qatar. Ahmad avait reçu la somme de 100.000 dollars du prince qatari Bin Hammam. Ahmad a reconnu avoir perçu ladite somme, mais refuse que c’était en contrepartie de son vote en faveur du Qatar. Il avait déclaré que c’était un cadeau pour le développement du football à Madagascar. Et les férus du football s’indignent également de la finale de la ligue des champions de la CAF qui n’est pas arrivée à son terme à cause dit-on de  la corruption. La CAF a décidé de rejouer le match. Les spectateurs demandent une enquête en bonne et due forme.

Toutes ces affaires pèsent sur le dos d’Ahmad et pourraient affecter l’honorabilité de Madagascar dont l’équipe nationale, les Barea est pour la première fois qualifiée à la Coupe d’Afrique des nations depuis qu’elle existe. C’est la première fois aussi qu’un Malgache est président de la confédération africaine de football. C’est à la veille de la Coupe intercontinentale que l’arrestation d’Ahmad intervient, le jour de la fin  de ramadan de surcroît. Espérons que les joueurs ne se fassent pas siffler par les spectateurs sur le sol égyptien sinon eux aussi ils risquent d’arrêter la compétition pour de bon.

Sa et Annie

Plusieurs affaires dont l’affaire opposant Solo à RANARISON Tsilavo NEXTHOPE ont été déferrées devant le pôle anti-corruption (PAC) par la chambre d’accusation de la Cour d’appel d’Antananarivo