32-2 COMSTOR WESTCON a émis 6 factures EMERGENT France en 2009 pour $209.883 avec adresse de destination finale CONNECTIC Madagascar

COMSTOR WESTCON AFRICA a facturé à EMERGENT France en 2009 pour 209.883 euros d’équipements CISCO envoyés à CONNECTIC Madagascar. Les factures concernent des achats effectuées directement par EMERGENT à la société COMSTOR WESTCON AFRICA.
On a demandé à COMSTOR WESTCON AFRICA de faire une attestation en envoyant toutes les correspondances entre COMSTOR WESTCON AFRICA (le fournisseur) et EMERGENT (le client)  sur cette certification.
Mais COMSTOR WESTCON AFRICA, par la voix de son directeur océan indien  Faizal BAHEMIA, a refusé de certifier le 7 juillet 2016 prétextant que la société a changé de système informatique.

Dear Solo,
On the 2009, 2010, 2011 account we don’t have any record, as we have migate system and as per the law we don’t have the obligating to keep those record, hence we didn’t as they were no use to us, but  costing us more to keep them.
BR
Faizal Bahemia

On a donc envoyé des documents détaillés à la société COMSTOR WESTCON AFRICA. Dans cette histoire dite criminelle, Solo a été quand même emprisonné pendant 5 mois à Madagascar et tout ce qu’on demande à COMSTOR WESTCON AFRICA est une attestation qui dit :

  • que COMSTOR WESTCON AFRICA fasse une attestation.
  • Qu’en 2009, COMSTOR WESTCON AFRICA a bien vendu $ 209.883  de produits à EMERGENT,
  • Que les équipements vendus sont des produits fabriquer par l’équipementier CISCO SYSTEMS,
  • Que l’adresse de facturation est EMERGENT en France,
  • Que l’adresse d’expédition est CONNECTIC Madagascar C/o Midex à Orly

Dans le jugement rendu contre Solo, il a été dit  que EMERGENT n’a même pas le droit de vendre les produits CISCO.

WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT recapitulatif p1

L’email envoyé par Viral Shah le Credit Controller UK de WESTCON AFRICA du 12 avril 2010 qui dit que les factures d’EMERGENT pour l’exercice 2009 sont en fichiers attachés.

 

Sur cet email de Gmail est mentionné sept fichiers attachés qui correspondent aux fichiers attachés qui sont avec l’email

Une copie d’écran gmail qui montre les copies d’écran des fichiers attachés

Il y a donc six factures en 2009 – les fichiers.doc – et un relevé de compte au 14 avril 2010.

On a demandé à WESTCON AFRICA COMSTOR de certifier.

On a même envoyé les échanges de courriers qui se sont faites tout au long de 2009 qui correspondent aux six factures émises par WESTCON AFRICA COMSTOR

WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT 01 2009

WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT 02 2009

WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT 03 2009

WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT 04 2009

WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT 05 2009

WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT 06 2009

Prenons le cas de la première facture de $11 201,02, cette facture a été envoyée en son temps à Solo et à EMERGENT. RANARISON Tsilavo est en copie de cet email. Il ne peut pas donc ignorer de cet envoi.

WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT 01 2009


WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT 02 2009

WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT 03 2009

WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT 04 2009

 

WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT 05 2009

 

WESTCON COMSTOR detailed invoices 2009 EMERGENT 06 2009

 

A Madagascar, malgré les preuves produites auprès de la chaîne pénale malgache, les magistrats malgaches rendent des jugements violant les lois au bénéfice de RANARISON Tsilavo

RANARISON Tsilavo a perdu son référé auprès du Tribunal de Grande Instance d’Evry (France) pour diffamation pour interdire la publication sur différents sites de l’état de la Justice à Madagascar avec RANARISON tsilavo en toile de fond 

Les mensonges de RANARISON Tsilavo prouvées par des preuves écrites

Les lois applicables à Madagascar sont clairs et se basent sur les lois en France et pourtant les magistrats les violent au bénéfice de RANARISON Tsilavo

RATOVONELINJAFY Bakoly évoque le pouvoir souverain des juges du fond qui n’est applicable qu’à condition que les décisions soient motivées et s’appuyent sur une base légale. Et comme le jugement du tribunal correctionnel est sans motivation tour en violant les lois malgaches tandis que l’arrêt de la Cour d’appel ne fait que violer la loi dans motivation.

Les jugements rendus par les magistrats malgaches violant la loi au bénéfice de RANARISON Tsilavo

Les virements de 1.047.060 euros, objet de la plainte pour abus de biens sociaux de RANARISON Tsilavo, tous les ordres de virement signés par RANARISON Tsilavo, ont une contrepartie de 1.321.125 USD et 297.032 EUROS de matériels reçus par CONNECTIC d’après l’email du 25 avril 2012 de RANARISON Tsilavo lui-même

Les factures d’achat d’équipements CISCO auprès du revendeur WESTCON Africa, revendeur agréé CISCO, ainsi que les échanges de correspondance par la société française EMERGENT NETWORK d’après un schéma de travail tripartite (CONNECTIC – WESTCON AFRICA – EMERGENT NETWORK )établi par RANARISON tsilavo lui-même en mars 2009. RANARISON Tsilavo a lui même établi une facture d’IOS (logiciciel de CISCO) de 20.000 euros en mars 2009

Les douanes françaises ont constaté que la société EMERGENT NETWORK a envoyé à la société CONNECTIC pour 1.415.430 euros de matériels.

La victime directe et personnelle de l’abus des biens sociaux est la société CONNECTIC et non RANARISON Tsilavo, simple associé : L’article 6 du code de procédure pénale malgache ainsi que l’article 181 de loi sur les sociétés commerciales à Madagascar sont clairs.

L’arrêt de la Cour d’appel d’Antananarivo a violé l’article 2 du code de la concurrence et l’article 1598 du code civil malgache. Il a également traduit de travers une attestation pourtant claire de la société CISCO.

Le jugement du tribunal correctionnel du 15 décembre 2015 est sans motivation, se contentant de dire « Il résulte preuve suffisante contre le prévenu Solo d’avoir commis le délit d’abus de confiance à lui reprocher ». Que dire de plus ?

L’intérêt civil est dû au victime direct et personnel de l’infraction, la société CONNECTIC, et non à un simple associé : L’article 6 du code de procédure pénale malgache ainsi que l’article 181 de loi sur les sociétés commerciales à Madagascar sont clairs.

Le jugement du tribunal de commerce du 27 mars 2019 présidée par RAKOTOARILALAINA Annick Rosa fait référence à l’article 301 de la LTGO concernant l’autorité de la chose jugée alors que c’est la première fois que RANARISON Tsilavo et la société CONNECTIC a affaire à la justice

RANARISON Tsilavo a signé la totalité des 76 virements de la société CONNECTIC vers la société française EMERGENT que RANARISON Tsilavo considère comme sans contrepartie dans sa plainte pour abus des biens sociaux contre son patron Solo

Un matériel de la société CISCO peut être revendu librement contrairement à la plainte de RANARISON Tsilavo et à la motivation des Cours à Madagascar. Car l’article 2 de la loi sur sur la concurrence ainsi que le contenu du site web de la société CISCO sont sans équivoque

On ne peut pas modifier un message qui a été envoyé par la messagerie GMAIL de GOOGLE contrairement aux mensonges de RANARISON Tsilavo auprès de la chaîne pénale malgache

A Madagascar, les magistrats malgaches rendent des jugements violant les lois. RANARISON Tsilavo est l’un des bénéficiaires