Les preuves déposées à la chaîne pénale de Madagascar prouvant que RANARISON Tsilavo fondateur de NEXTHOPEa usé de son savoir faire pour prendre la place de CONNECTIC à Madagascar

35-1 RANARISON Tsilavo a signé les trois premiers virements de CONNECTIC à EMERGENT pour payer une commande de CONNECTIC à WESTCON

Les trois premiers virements envoyés à EMERGENT par CONNECTIC au mois de mars 2009, d’un montant global de $130.485 soit l’équivalent de 253.984.143 Ariary, d’après les avis de débit des banques ont été signés par RANARISON Tsilavo et des factures confectionnées par RANARISON Tsilavo ont été jointes aux trois ordres de virement.

  • Virement du 11/03/3009 de BNI d’un montant de $37.245 (72.695.163 Ariary),
  • Virement du 11/03/2009 de BOA d’un montant de $66.740 (130.276.480 Ariary),
  • Virement du 17/03/2009 de BOA d’un montant de $26.500 (51.012.500 Ariary),
  • Soit un montant global de $130.485 soit l’équivalent de 253.984.143 Ariary, d’après les avis de débit des banques.

Les trois ordres de virement signés par RANARISON Tsilavo, gérant fondateur de NEXTHOPE depuis novembre 2012 ont comme comme indication dans l’ordre de virement :

  • le donneur d’ordre est : CONNECTIC à Madagascar,
  • le bénéficiaire est : EMERGENT en France

Ces trois premiers virements se trouvent dans la liste des virements internationaux considérés par RANARISON Tsilavo comme sans contrepartie (Dossier 07) et qui est la base de la plainte pour abus des biens sociaux car RANARISON Tsilavo pense que les virements internationaux envoyés à EMERGENT sont sans contrepartie.

 

Le premier virement du 11/03/3009 de BNI d’un montant de $37.245 (72.695.163 Ariary)

 

 

Le second  virement du 11/03/2009 de BOA d’un montant de $66.740 (130.276.480 Ariary)

Le troisième virement du 11/03/2009 de BOA d’un montant de $66.740 (130.276.480 Ariary)

Les trois virements on servi à payer les factures de WESTCON AFRICA COMSTOR qui n’accepte de livrer les matériels à EMERGENT en France qu’après le paiement complet de deux facures, soient $121.438,61.

Le dossier 35  : Les trois PREMIERS virements internationaux  (surlignés en jaune) listés par RANARISON Tsilavo dans sa lettre envoyée à CISCO SYSTEMS le 3 novembre 2013 et également dans sa plainte avec demande d’arrestation pièce 7 ont une contrepartie : des équipements CISCO SYSTEMS achetés chez WESTCON Africa COMSTOR.
RANARISON Tsilavo a déposé une plainte pour abus des biens qui a valu 5 mois d’emprisonnement à Solo pour éviter que celui ci puisse se défendre. Solo a été condamné à 2 ans de prison avec sursis et à payer 1 million 500 millions d’Ariary de dommages et intérêts à RANARISON Tsilavo.
Le Procureur Général près de la Cour suprême de Madagascar a fait une requête de pourvoi dans l’intérêt de la loi